Français

UN QUARTIER
INNOVANT

 

TOULOUSE AEROSPACE, UN QUARTIER PRÉCURSEUR DE "LA VILLE DE DEMAIN"

Toulouse Métropole a répondu à l’appel à projets national « Ville de demain », un programme visant à faire émerger un nouveau modèle urbain, favoriser l’évolution des usages et des pratiques en ville, notamment à travers une approche intégrée et innovante des transports et de la mobilité, de l’énergie et des ressources, de l’organisation urbaine et de l’habitat.

 

Parmi les projets présentés, Toulouse Aerospace a été retenu pour sa gestion des eaux pluviales et sa gestion intégrée de l’énergie. Une reconnaissance qui a permis d’aller encore plus loin dans la démarche d’innovation du quartier, et de s’allier avec Véolia afin de mettre en œuvre d’autres actions. Un tout nouveau prototype de pavés rafraîchissants, mis en place sur la terrasse d’une brasserie du quartier fonctionnera à partir de l’eau récupérée et filtrée des bassins de rétention du site.

 

UN RÉSEAU DE CHALEUR EXEMPLAIRE POUR UNE GESTION ZÉRO PERTE.

Toulouse Métropole a confié à Dalkia la réalisation et l’exploitation du réseau de chaleur qui irrigue tout le quartier Toulouse Aeropsace.

L’énergie du réseau provient d’une part, de la récupération de l’énergie fatale produite par le supercalculateur de Météo France installé dans l’Espace Clément Ader (situé au sud du quartier), d’autre part, de la récupération de la chaleur produite par l’usine d’incinération du Mirail (dans le cadre du vaste réseau Plaine Campus qui se déploie sur 30 km et irriguera également le faubourg  Malepère).

 

Cette énergie sera redistribuée dans le réseau de chaleur qui irrigue l’ensemble du quartier Toulouse Aerospace. Ainsi, tous les bâtiments du quartier (logements et bureaux) seront connectés à cette boucle d’eau tempérée qui distribuera l’énergie pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire. Dans les bâtiments d’activités, le système sera réversible, c’est-à-dire adapté pour la climatisation. Une chaufferie d’appoint est prévue  pour  garantir un niveau de chaleur standard en toutes circonstances.

 

Ce dispositif vertueux contribuera à baisser l’empreinte énergétique de Toulouse Aerospace tout comme le système d’éclairage, détaillé ci-dessous. 

 

UN SYSTÈME D'ÉCLAIRAGE INTELLIGENT ET ARTISTIQUE.

Toulouse Aerospace disposera d’un système d’éclairage public très innovant : basé sur la détection et la reconnaissance des formes,  il adaptera son intensité en fonction de la forme détectée et modélisée, piétons, voiture ou vélo par exemple.  Un dispositif qui représentera un gain d’énergie considérable.

 

En plus d’être écologique, le système d’éclairage du quartier sera également artistique. Un projet de scénographie, en lien avec l’aéronautique et valorisant la piste historique, a en effet été retenu. Réalisée par l’agence On, cette proposition a pour ambition de réaliser un monument horizontal visible depuis l’espace en éclairant uniquement les abords de la piste. Le mobilier d’éclairage évoquera l’ambiance lumineuse typique des aéroports.

 


Un espace central onirique

 


Une continuité lumineuse des rives urbaines

 


Une ponctuation lumineuse de la piste

 


Une profondeur nocturne des rives paysagères entre lumières et pénombres

 

UNE GESTION DES EAUX PLUVIALES OPTIMALE ET QUALITATIVE.

Le quartier disposera d’une gestion des eaux pluviales performante qui  pourra retenir sur le site même un important volume d’eau. Les noues et bassins aménagés pourront contenir l’équivalent d’une eau de pluie de type centennale (occurrence 1 fois par siècle) bloquée pendant 24 heures. Une performance particulièrement intéressante si l’Hers, rivière voisine du site où se rejettent les eaux de ruissellement du quartier, est elle-même en crue.

 

Ces bassins de rétention des eaux de pluie allieront l’utile à l’agréable : ils  prendront la forme de vrais jardins paysagers. À proximité de la Halle des machines, les Jardins de la Ligne, formés autour de fossés et terrasses, seront plantés d’essences représentatives des pays traversés par la ligne de l’Aéropostale.  Au sud, sur Innovation Campus, le second bassin prendra la forme d’un parc humide : il pourra être en eau quelques jours par an et sera formé autour de cheminements et terrasses pensés comme des liaisons douces et végétalisées au cœur d’Innovation Campus.